Silure de plus de 2 mètres pris en montage téléphérique au vif

Le silure, c’est le plus gros poisson que l’on peut retrouver en France, pouvant atteindre les 2m80 et peser plus de 100 kilos. Bien présents sur la rivière Tarn, je vous invite à venir taquiner ces poissons. Nécessitant un matériel adapté, tout est fourni et compris dans le tarif (cannes, montages, appâts, …)

Pour vous attaquer aux silures, deux possibilités s’offrent à vous : La pêche en bateau et/ou la pêche du bord.

Pêche en Bateau :

A bord d’un zodiac de 3 mètres, équipé d’un moteur électrique et d’un thermique, d’un échosondeur, vous allez traquer les silures grâces à différentes techniques.

La pêche au Fireball : La pêche au fireball nécessite l’utilisation de vifs (vivants ou morts). Cette technique se pratique en dérive en verticale, c’est à dire à l’aplomb du bateau. Nous laissons donc notre vif rejoindre le fond, puis nous le décollons de quelques centimètres. L’utilisation d’un échosondeur et vivement conseillé afin de suivre parfaitement le relief du fond et de voir la présence de silure. En utilisant un vif mort, il nous faudra animer celui-ci par des petits mouvements de cannes, ce qui est inutile de faire avec un vif vivant. Cette technique est captivante et la touche souvent violente.

Un poissons capturé avec un fireball + vif

La pêche au Clonk teaser (soutenir) : Pour cette technique nous utilisons un plomb souvent muni d’une « jupe » et de perle, munis d’un hameçon où sera fixé des vers, encornets, trippes. L’utilisation d’un échosondeur est également primordiale afin de positionner les appâts quelques centimètres au-dessus d’un silure. L’action de pêche est assez simple, il suffit de faire des petites tirettes pour que notre plomb et appâts s’animent. Nous tenons souvent la tresse dans la main (permettant d’être au même niveau que la sonde de l’échosondeur), et de ressentir la touche, le combat se déroule ensuite avec la canne. L’utilisation d’un clonk peut dans certaines situations s’avérer très efficace.

Un poisson capturé avec un teasers + vers

La pêche au bouchon en dérive : Cette technique peut être utilisée en complément d’un autre. En effet, il suffit de monter une canne avec un flotteur, de régler sa profondeur de pêche, d’escher des appâts (vers, trippes, vifs) et de laisser dériver derrière ou devant soi. Nous pouvons également encrer le bateau afin de laisser le montage évoluer au-dessus d’une fosse, d’un arbre immergé…

1 personne2 personnes
Journée ( 6h) 180 € 140 €/pers
Demi-journée (3h) 110 € 90 €/pers

Pêche du Bord :

Cannes tendues sur la berge opposée

Depuis la berge, une multitude de techniques s’offrent à vous, permettant une pêche relaxante et conviviale, et permettant de pratiquer d’autre pêche en attendant les touches (coup, feeder) ou d’autres loisirs.

La pêche aux appâts : Beaucoup utilisée dans la pêche de la carpe, les appâts comme les pellets, les bouillettes ou même les croquettes pour chiens ont également un effet redoutable sur les silures. Cette technique est assez simple et ne demande pas une grande logistique pour être pratiquée. Il suffit de se munir d’une canne assez puissante, d’un plomb et d’un montage que l’on peut trouver dans le commerce, un seau d’appât et GO ! Nous pouvons utiliser un bateau pour déposer les montages ou même lancer du bord.

La pêche aux flotteurs sous-marins : Cette technique est très efficace, le montage est relativement simple, un flotteur est fixé sur le bas de ligne quelques centimètres avant les hameçons sur lesquels seront fixés des vifs, des vers, des encornets… Le flotteur va permettre de décoller à la hauteur souhaitée l’appât et éviter que celui-ci ne se retrouve sous une branche, ou que des détritus viennent le recouvrir. Ce montage nécessite néanmoins un certain courant afin que le montage soit efficace. Même s’il est tout à fait possible de lancer le montage de façon traditionnel, il est préférable d’utiliser une embarcation afin de positionner la canne dans la meilleur zone. Nous utilisons la plupart du temps des poids assez lourds (pierre de quelques kilos) afin que le courant ne fasse pas dériver le montage.

Montage flotteur sous-marin + trippes

La pêche à la bouée ou téléphérique: Cette technique nécessite obligatoirement une embarcation. Elle permet de pêcher des zones non pêchables au flotteur sous-marin (trop de courant ou de détritus), et de pêcher de manière très discrète. Nous utilisons des cannes de 3 mètres positionner à la verticale sur notre berge, sur la berge opposée, nous venons fixer un relais (tresse) sur lequel est fixer un brin cassant. Cette technique nous permet de pêcher sans avoir de bannières dans l’eau (notre tresse est au minimum 2m50 au-dessus de l’eau). Si la berge est trop lointaine ou que nous n’avons rien pour fixer notre cassant, nous utilisons une bouée, qui lestée d’une lourde charge, nous permet d’avoir un point d’accroche. Lors de la touche, le brin cassant sert de fusible, il ne nous reste plus qu’à ferrer le poisson. Il est possible de réaliser des sessions avec une dizaine de touches, avec des poissons de toutes tailles.

1 personne2 personne
Journée (8h) 160 € 130€/pers
Demi-journée (4h) 110 € 90 €/pers
Un gros poisson pour une petite bouchée